Accueil UNICNAM Le Cnam poursuit sa politique de partenariat avec l'Afrique centrale

traduction automatique



Fourni par Traduire

Qui est en ligne ?

Nous avons 14 invités en ligne

Menu principal

Ressources

Connexion



Visiteurs par pays

free counters
Le Cnam poursuit sa politique de partenariat avec l'Afrique centrale PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Samedi, 03 Avril 2010 09:08

Le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) ouvre les filières en apprentissage de son École d'ingénieurs (EICnam) aux étudiants de l'École supérieure d'ingénieurs d'Afrique centrale (Esiac).

Un accord de partenariat a été signé le 15 mars 2010 par le Recteur Christian Forestier, administrateur général du Cnam, et Jean Ngwem, fondateur de l'Esiac.
Dès septembre 2010, le Cnam accueillera des étudiants de l'Esiac. Apprentis dans des entreprises françaises implantées en France, au Cameroun ou en Afrique Centrale, ils suivront les enseignements de l'EICnam en vue de l'obtention du diplôme d'ingénieur du Cnam.

Les formations d'ingénieurs  du Cnam répondent aux besoins des entreprises d'Afrique Centrale, notamment des entreprises françaises implantées localement.

Au moment où la Francophonie célèbre son quarantième anniversaire, ce nouvel engagement du Cnam aux côtés d'une école d'ingénieurs francophone, est un signe fort de sa contribution au développement des relations culturelles et éducatives entre l'Afrique et la France.
Partenaire(s) :
Ecole Supérieure d'ingénieurs de l'Afrique  centrale
L'Esiac est un établissement associatif à caractère scientifique, culturel et professionnel qui relève du ministère de l'enseignement supérieur du Cameroun. Il a pour objectif de former des ingénieurs pour répondre aux besoins des entreprises d'Afrique Centrale.
Il appuie son développement sur un partenariat avec L'association Formation pour tous, L'association France-Libertés, et des écoles d'ingénieur en France.
Mise à jour le Mercredi, 14 Avril 2010 20:26